xYou are currently visiting Payplug website in french.Go to english version

Baromètre DNVB 2023 : la réinvention du modèle Direct-to-Consumer

Avatar
Publié le 15 mars 2023 par Elise Vétois
Temps de lecture : 3 minutes

Les DNVB (Digital Native Vertical Brands) marquent depuis une dizaine d’années le paysage du retail français par leur promesse de proximité client et leur maîtrise du marketing digital. Alors que l’inflation réduit le budget consommation des Français et que le coût d’acquisition client en ligne flambe, comment les DNVB s’en sortent-elles ? Leur modèle de vente directe aux clients (DtoC) doit-il inspirer d’autres secteurs ?

Les réponses complètes dans notre Baromètre 2023, mené en partenariat avec Digital Native Group, groupe de conseil spécialiste des secteurs consumer et retail.

Participez à notre vrai/faux sur les principaux résultats du Baromètre, vous pourriez être surpris !

Malgré la crise de la consommation, le secteur des DNVB se porte bien

VRAI

Le nombre de DNVB a doublé en France entre 2019 et 2022 : elles sont passées de 344 à 715, l’année 2022 voyant fleurir 123 nouvelles marques*. Il semble que leur modèle Direct-to-Consumer reste attractif pour les entrepreneurs. Et ce n’est pas leur chiffre d’affaires moyen qui va contredire cette impression : il s’établit à 5,48 millions d’euros en 2022, en hausse de 19 % par rapport à 2021. 

Les DNVB sont rentables car elles ne vendent qu’en ligne

FAUX

On assiste depuis quelques années à une évolution du modèle de la DNVB, qui passe de digital native à omnicanal evolutive. En 2022, notre Baromètre recense 75 % de DNVB multicanal**, avec une moyenne de 31 % de leur chiffre d’affaires réalisé en distribution physique (boutique en propre ou wholesale). En sortie de crise sanitaire, les Français ont envie d’établir un contact avec ces marques qu’ils ont découvertes en ligne. La stratégie des DNVB qui sortent de la seule sphère digitale pour rencontrer leurs clients dans le commerce physique est donc payante. Surtout quand on sait que le panier moyen en magasin est supérieur de 43 % au panier moyen en ligne. 

La clientèle des DNVB est majoritairement jeune et féminine

VRAI

En 2022, les DNVB ont réalisé 69 % de leurs ventes auprès des femmes, et la moyenne d’âge de leurs clients s’établit à 33 ans. D’autres données montrent toutefois que les DNVB ont intérêt à élargir leur cible de clientèle pour capter de nouvelles sources de revenus. D’une part vers les plus de 55 ans, qui réalisent aujourd’hui 12,6 % des achats auprès des DNVB alors que leur panier moyen dépasse les 100 euros et semble moins exposé à la baisse du pouvoir d’achat. C’est aussi le cas des hommes qui ont globalement maintenu leur niveau de dépenses en 2022 (- 3,1 %) alors que la consommation des femmes a été plus impactée par l’inflation (- 14,5 %).

Les DNVB françaises sont trop petites pour se lancer à l’international

FAUX

Avec 10 employés en moyenne, plus de la moitié des DNVB sont déjà parties à l’assaut du monde (56,5 % sont présentes sur des marchés étrangers en 2022). Si leur chiffre d’affaires est encore largement réalisé en France (84 %), l’internationalisation de leurs ventes est en marche, notamment grâce à la distribution wholesale qui vient élargir leur circuit de distribution traditionnel.

L’agilité des DNVB vous inspire ? Retrouvez plus de chiffres dans notre infographie 2023

*Marques françaises répondant aux critères d’une DNVB, qui ont réalisé un exercice complet sur l’année 2022 et avec un chiffre d’affaires supérieur à 300 000 €.

**DNVB qui réalisent plus de 10 % de leur chiffre d’affaires via des points de vente physiques.

Méthodologie

Les chiffres sont issus : 

  • d’une étude quantitative menée par Digital Native Group auprès de 201 CEO de DNVB entre janvier et février 2023 pour recueillir et analyser leur niveau de maturité, leur modèle économique, leur performance marketing et leurs relais de croissance ;
  • d’une étude menée pour Payplug par le Baromètre BPCE Digital & Payments de janvier à décembre 2022 sur les paiements réalisés par les porteurs de cartes BPCE auprès de 142 DNVB françaises.
Partager cet article
TwitterFacebookLinkedInCopy Link

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles pourraient
vous intéresser