Tendances

Comment fonctionne un terminal de paiement ?

Par Mathieu Bandelier le 04 août 2021/ Temps de lecture : 6 minutes

Vous utilisez un terminal de paiement une fois par jour, pourtant savez-vous réellement comment fonctionne cet appareil si familier ?

Il peut prendre différentes formes mais son objectif reste le même : vous permettre d’être certain d’être payé lorsque le message "PAIEMENT ACCEPTÉ" apparaît sur l’écran du terminal.

Dans cet article, Mathieu Bandelier, fondateur du comparateur de services Entrepreneur Hero, vous explique comment fonctionne concrètement un terminal de paiement et quels sont les critères à prendre en compte pour choisir celui qu’il vous faut. 

PS : nous utiliserons ici le terme “terminal de paiement” (électronique) bien que dans la vie de tous les jours, les clients lui aient trouvé de nombreux surnoms : machine à carte bleue, lecteur de carte bancaire, appareil à carte.

 

Quels sont les différents types de terminaux de paiement ?

Il existe trois grands types de terminaux de paiement :

  • Les terminaux fixes : ils sont souvent accompagnés d’un PinPad client, une sorte de "clavier de rallonge". Ils doivent en permanence être branchés à l’électricité et à Internet. Ils sont très présents dans les commerces fixes et les supermarchés.
  • Les terminaux mobiles : ce sont des appareils tout-terrain. Grâce à sa batterie, un terminal portable n’a pas besoin d’être constamment branché. Les plus modernes ont plusieurs connectiques comme le Wifi ou la 3G/4G. La solution de paiement PayPlug, par exemple, propose des terminaux de paiement mobiles. Ils peuvent se connecter en Wifi ou Ethernet et sont équipés d’une imprimante thermique.
  • Les ultra-mobiles : il s’agit d’une catégorie de nouveaux terminaux qui sont pilotés en Bluetooth via une application installée sur un smartphone ou une tablette. Cela permet d’avoir une solution de dépannage à moindre frais.

Quel que soit le modèle de terminal de paiement que vous choisissez, le fonctionnement reste identique.

terminal portable

 

Comment fonctionne un terminal de paiement ?

Les terminaux remplissent trois fonctions principales :

  • Lecture des données de cartes de paiement via la puce ou sans-contact (NFC)
  • Communication avec les systèmes bancaires (via la télécollecte)
  • Enregistrement des transactions

Les appareils et les logiciels installés doivent être agréés par les réseaux de cartes bancaires : le GIE Cartes Bancaires (CB) en France, Visa et MasterCard à l’étranger.

À présent, découpons les étapes :

 

Etape 1 : Le paiement

Le commerçant compose sur son terminal le montant qui lui est dû et le tend au client. Celui-ci paie, soit en insérant sa carte bancaire et en composant son code PIN sur le clavier, soit en déposant sa carte sur le lecteur NFC pour le paiement sans contact.

Astuce : dans certains cas, vous pouvez connecter votre terminal de paiement à votre logiciel de caisse. Cela vous permettra de ne plus avoir à composer le montant à encaisser sur le terminal, puisqu’il est directement envoyé par la caisse. Vous évitez ainsi les erreurs de saisie. PayPlug propose de nombreuses intégrations avec différents éditeurs de caisse comme KerAwen, Tiller ou encore Hiboutik. 

 

Étape 2 : L'autorisation (non systématique)

Après avoir retiré sa carte, le client voit parfois le message “DEMANDE D'AUTORISATION EN COURS”. Cela signifie que le terminal transfère à sa banque une demande visant à autoriser ou non l’opération. Il transmet notamment les informations suivantes : la date, le lieu, le montant de la transaction ainsi que les numéros de la carte utilisée.

La demande passe par les fameux réseaux CB, Visa et MasterCard qui permettent aux banques d'échanger des informations en temps réel. C’est pour cela qu’un terminal de paiement DOIT être connecté à Internet. Il doit pouvoir faire cette demande d’autorisation.

Si tout est en ordre, le paiement est définitivement accepté et la réponse “PAIEMENT ACCEPTÉ” est envoyée au terminal de paiement.

 

Étape 3 : Le stockage des transactions

Le terminal conserve toute la journée l’ensemble des transactions acceptées par le marchand.

 

Étape 4 : La télécollecte

Après la fermeture de son magasin, le commerçant lance une télécollecte. Ainsi, toutes les transactions acceptées lors de la journée sont remontées vers sa banque. Les paiements sont en général versés définitivement sur le compte bancaire du marchand sous 24/48h.

Bon à savoir : avec PayPlug, vous n’avez plus à faire votre télécollecte en fin de journée. Les terminaux fonctionnent en monétique concentrée, ce qui signifie que vos paiements remontent en temps réel dans un portail dédié.

terminal-de-paiement

 

Comment choisir son terminal de paiement ?

Vous souhaitez vous équiper d’un terminal de paiement ? Appliquez ces quelques conseils afin d’être certain de vous équiper du meilleur outil pour votre point de vente.

 

La transparence de l'offre

Il existe une multitude d’offres de terminaux de paiement. Un conseil important est d’éviter les offres avec engagement si vous ouvrez votre commerce. Les contrats de location historiques de terminaux étaient souvent accompagnés de périodes d’engagement supérieures à deux ans.

Préférez plutôt une offre avec achat du terminal et des mensualités sans engagement. Ces derniers mois de crise sanitaire nous ont malheureusement démontré qu’il était crucial d’anticiper au maximum les imprévus.

Nous vous conseillons également de choisir une offre simple et transparente. Comprendre les commissions de paiement par type de carte est une tâche ardue. Quand vous vous lancez, préférez les sites qui affichent des prix lisibles.

En général, trois catégories de commissions est le bon mix pour s’y retrouver :

  • Les cartes CB, Visa et MasterCard européennes (les moins onéreuses et de loin les plus fréquentes);
  • Les cartes entreprises ou business;
  • Les cartes monde.

 

La simplicité d'installation et d'utilisation

Le paiement doit être simple et fluide. Les terminaux traditionnels sont assez difficiles à paramétrer et nécessitent souvent l’intervention d’un technicien pour la mise en place et les mises à jour. 

Vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas accepter les paiements par carte bancaire pendant plusieurs jours. Préférez donc les offres “plug and play avec des terminaux déjà configurés et pilotables à distance par votre partenaire de paiement.

 

Des outils de suivi

Nous sommes en 2021 et vous ne pouvez pas envisager de faire votre comptabilité à partir d’une pile de tickets CB. Pouvoir suivre ses encaissements en temps réel et réaliser une intégration avec son logiciel de comptabilité devient un must have.

PayPlug propose un dashboard complet qui vous permet d’avoir une vue globale sur vos paiements, et d’effectuer des remboursements en quelques clics. De plus, si vous utilisez à la fois un module de paiement PayPlug sur votre site et leurs terminaux en magasin, vous pouvez retrouver vos encaissements e-commerce et physiques au même endroit. Cette fonctionnalité est vraiment pratique.

compte bancaire

Aperçu du back-office PayPlug

 

La sécurité

Ne vous aventurez pas avec un terminal d’occasion ou des acteurs peu connus pour vos encaissements. Les enjeux sont trop importants. 

En France, la plupart des acteurs du marché proposent des solutions agréées par le réseau GIE Cartes Bancaires. C'est un gage de qualité, qui vous assure une garantie sur les encaissements et le respect des normes de sécurité en vigueur.

 

Vous en savez désormais plus sur le fonctionnement d’un terminal de paiement. Si vous ouvrez un commerce physique, n'hésitez pas à contacter PayPlug pour obtenir une démonstration. 

Vous pouvez également visionner notre vidéo "Avis sur PayPlug", sur laquelle nous testons la solution :

Catégorie d'article : Tendances

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Choisir le meilleur statut pour créer seul.e votre entreprise
Quelles assurances choisir pour votre commerce ?
Kerzon, un passage réussi à l’omnicanal

0 commentaire

New call-to-action