Tendances

Les différents modes de paiement en plusieurs fois

Par Roxane Tranchard le 15 octobre 2021/ Temps de lecture : 4 minutes

Depuis le confinement de mars 2020, le paiement en plusieurs fois représente environ 15% du chiffre d’affaires de la vente de produits en ligne (Fevad). Le paiement en 3 ou 4 fois, plus particulièrement, est très apprécié par les consommateurs qui cherchent à étaler simplement leurs dépenses. 

Proposé par des sociétés de crédit spécialisées, des banques ou encore des fintechs, l’argument est le même que pour un crédit à la consommation : “achetez maintenant, payez plus tard”. Pourtant, cette facilité de paiement présente de nombreuses différences.

Les connaître, c’est être en mesure de proposer le mode de financement qui répond le mieux aux besoins de vos acheteurs. Nous les avons résumées dans cet article ! 

crédit-consommation

 

La durée

Si l’échéance d’un paiement en plusieurs fois est inférieure à 90 jours, il est considéré comme une facilité de paiement. C’est ce mode de financement que l’on retrouve chez la majorité des commerçants (en ligne ou en magasin), le plus souvent sous la forme d’un paiement en 3 ou 4 fois.

Au-delà de ce délai, le paiement échelonné devient juridiquement un crédit à la consommation encadré par le code de la consommation. Il peut alors s’étaler sur 10, 12 échéances ou plus, d’où son intérêt pour des achats aux montants très élevés. Il est d’ailleurs souvent proposé par les acteurs du tourisme, dont le panier moyen se situe autour de 800€. 

 

Les formalités

L’établissement financier qui propose une facilité de paiement, directement ou par l’intermédiaire du vendeur, n’est pas tenu d’analyser la capacité de remboursement de l’acheteur. Ce dernier n’a donc pas à réunir des pièces justificatives ou à remplir un dossier de demande de prêt pour payer en plusieurs fois. 

Il doit seulement fournir les informations habituellement demandées pour la création d’un compte sur un site e-commerce : nom, prénom, date de naissance, adresse postale, adresse e-mail ou encore coordonnées bancaires (RIB ou numéro de carte bancaire selon le moyen de paiement choisi).

À l’inverse, le crédit à la consommation exige des formalités supplémentaires qui sont dictées par la loi Lagarde de 2010. On peut notamment citer : 

  • Une vérification de la solvabilité du client ;
  • Un formulaire à renseigner par le client avec signature électronique ;
  • Un devoir de mise en garde de l'emprunteur sur les risques encourus dans une opération de crédit.

Le cadre plus léger du paiement en 3 ou 4 fois permet donc une vraie proposition de valeur, que ce soit : 

  • Pour le consommateur qui va pouvoir régler son achat en plusieurs fois aussi simplement que lors d’un paiement comptant. Il sait immédiatement si la transaction est validée et n’a rien d’autre à faire, puisque les prélèvements sont automatisés.
  • Pour le commerçant qui, en levant les derniers freins à l’achat, va mécaniquement augmenter son taux de conversion et son panier moyen. Le site Project X Paris, par exemple, a multiplié son panier moyen par 2,5 depuis qu’il propose le paiement fractionné à ses clients !

New call-to-action

 

Les frais

Le paiement fractionné peut être proposé avec ou sans frais, selon le choix du commerçant :

  • Lorsqu’il est annoncé sans frais pour le client, c’est vous qui prenez en charge le coût du service dans son intégralité ;
  • Lorsqu’il est annoncé avec frais, le coût est réparti entre vous et votre acheteur. Il est généralement exprimé en pourcentage du montant total de l’achat.

Le coût d’un crédit à la consommation dépend quant à lui du taux d’intérêt, des frais de dossier et de l’assurance décès-invalidité. Tous ces frais sont rassemblés dans le Taux Annuel Effectif Global (TAEG), qui est exprimé en pourcentage annuel du montant total du crédit. Dans le cas d’un “crédit gratuit”, les intérêts sont payés soit par le commerçant, soit par l’organisme financier qui délivre le service.

paiement fractionné

Paiement en 3 fois sur la boutique La Maison de l'Astronomie

 

Comment mettre en place le paiement fractionné sur votre site ?

Le paiement en 3 ou 4 fois est une source d’opportunités pour votre commerce. Il vous permet d’offrir plus de flexibilité à vos clients, et ainsi de bénéficier d’un réel avantage concurrentiel. Attention cependant à bien distinguer :

  • Le paiement fractionné garanti : cette fonctionnalité vous permet de recevoir l’intégralité de la somme dès le passage de commande, vous protégeant ainsi contre la fraude et les impayés. Par conséquent, elle entraîne des frais supplémentaires.
  • Le paiement fractionné non garanti : dans ce cas, la carte est représentée à chaque échéance. Cela implique que le compte du client doit être provisionné, et que vous recevez les paiements pour les échéances mois après mois.

PayPlug, solution de paiement par carte bancaire, vous permet d’intégrer le paiement fractionné garanti avec ou sans frais sur PrestaShop 1.6 à 1.7, Magento 2, Shopify, Woocommerce et Sylius grâce à des modules de paiement clé en main.

Une fois votre compte créé, il vous suffit de quelques clics pour activer la fonctionnalité sur votre boutique en ligne. Le risque de fraude et d'impayés est pris en charge par Oney, leader du paiement fractionné en France. 

Le plus : vous bénéficiez d’une vision centralisée de vos paiements comptants et en plusieurs fois dans votre portail PayPlug. Intéressé.e ? N’hésitez pas à faire une demande de démonstration !

Demander une démo

Catégorie d'article : Tendances

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

[Infographie] Innover comme une DNVB
Commerçants : pourquoi utiliser l’animation pour vos publicités ?
Comment piloter sa gestion contractuelle avec l’intelligence artificielle ?

0 commentaire

New call-to-action