xYou are currently visiting Payplug website in french.Go to english version

La structure headless commerce : fonctionnement et avantages

Avatar
Publié le 16 mars 2023 par Elise Vétois
Temps de lecture : 10 minutes

Selon une récente étude menée par la Fevad, les ventes en ligne ont progressé de 13,8 % en 2022. De plus en plus de sites e-commerce voient le jour et de nouvelles tendances de consommation se distinguent. Les e-marchands doivent alors s’adapter et cherchent plus de flexibilité et d’autonomie dans la personnalisation de leurs plateformes. 

Parmi ces dernières évolutions : l’omnicanalité et l’attention portée à l’expérience utilisateur. La multiplication des canaux de distribution nécessite de construire des sites e-commerce adaptés et d’être capable de créer une expérience unifiée, quel que soit le support utilisé. C’est notamment dans ce contexte de maîtrise des différents canaux de vente qu’intervient le headless commerce.

Dans cet article, Dn’D, agence conseil en création d’expériences digitales et en e-commerce, vous explique ce qu’est le headless commerce : fonctionnement, avantages et mise en place ; suivez le guide ! 

Qu’est-ce que le headless commerce ?

Avant d’introduire le headless commerce, revenons sur quelques notions importantes : le back-end et le front-end. 

  • Le back-end est la partie non visible par les internautes. On y retrouve toutes les fonctionnalités de commerce telles que la gestion des commandes, du paiement, de la livraison… 
  • Le front-end, lui, se rapporte à la conception graphique de la plateforme. En d’autres termes, il s’agit de la surface avec laquelle les internautes interagissent. 

Un site e-commerce traditionnel est construit avec une structure dite « monolithique », qui ne forme qu’un bloc. Cela signifie que le back-end et le front-end ne font qu’un. Cette organisation peut se révéler parfois complexe à réaliser, à administrer et à maintenir, car des modifications apportées sur l’une des deux parties auront des conséquences sur l’autre. 

L’approche headless (« sans tête ») vient chambouler cette logique en dissociant le front-end (la tête) du back-end (le corps). L’expérience front-end peut alors être facilement personnalisée en fonction du projet et évoluer indépendamment du back-end. Cette technologie marque un véritable tournant dans la conception de sites e-commerce, permettant aux équipes techniques de gagner en autonomie, en flexibilité et en liberté.

headless commerce site e-commerce

C’est également dans ce contexte qu’une stratégie d’omnicanalité peut-être déployée. Effectivement, être présent sur de multiples canaux (mobile, ordinateur, montre connectée…) induit un traitement de la donnée particulier. Dans une structure classique, le contenu doit être dupliqué et traité un à un sur chaque canal. Le headless évite aux développeurs ce travail colossal, car les données sont centralisées dans un seul et même endroit, puis diffusées sur les interfaces souhaitées via des API (Application Programming Interfaces). 

Vous l’aurez compris, le headless commerce bouleverse les codes traditionnels du commerce électronique pour créer des expériences client toujours plus personnalisées, facilement et rapidement.

Comment se présente une architecture headless commerce ? 

Voyons maintenant comment fonctionne le schéma du headless

Dans un premier temps, le contenu est créé et stocké dans une base de données. Il est ensuite géré dans le back-end du site pour être traité par les différentes fonctions commerce : PIM (Product Information Management) pour la gestion des fiches produit, CRM (Customer Relationship Management) pour le suivi de la relation client… C’est après cette étape que les API entrent en jeu.

Les API, ou interfaces de programmation d’application, sont des programmes qui permettent de connecter deux applications distinctes pour échanger des données et des fonctionnalités. Ce sont donc elles qui vont venir établir le lien entre le back-end et le front-end, et permettre de diffuser le contenu aux utilisateurs de votre site e-commerce. 

schema headless commerce

L’architecture headless commerce vous donne la possibilité de choisir un ou plusieurs front-end pour les différents supports exploités (mobile, ordinateur, objets connectés…). Ainsi, vous avez la possibilité de varier les expériences utilisateur sur les différents canaux et de répondre aux besoins de vos clients via votre plateforme. En d’autres termes, le headless offre une grande liberté et flexibilité dans le choix de vos outils et de vos environnements, pour ensuite créer des expériences uniques et adaptées à votre site. 

En synthèse, les informations sont transmises entre le back-end et le ou les front-end via les API, et adaptées au support choisi pour garantir une expérience client optimale.

Quels sont les avantages d’une approche headless en e-commerce ?

Si le headless commerce séduit de plus en plus de e-commerçants, c’est notamment parce qu’il leur permet de se conformer aux besoins de leurs clients rapidement et simplement.

Il accélère le time to market

Les structures headless commerce sont plus simples à prendre en main pour les équipes internes. Vous n’êtes plus bridés par les limites techniques d’une structure traditionnelle (le langage de programmation par exemple), car le back-end et le front-end ne dépendent plus l’un de l’autre. Cette souplesse est un réel atout pour effectuer des modifications et expérimenter de nouvelles fonctionnalités, en lien avec les attentes de vos clients. En cas de lancement d’un nouveau produit par exemple, votre temps de mise sur le marché sera nettement optimisé.

De plus, cela représente un gain de temps considérable pour vos équipes techniques, leur évitant un travail de duplication du contenu et de multiplication des systèmes. 

Il réduit les coûts de développement et de maintenance

Effectivement, cette architecture est plus simple à mettre en œuvre et à faire évoluer. Vous évitez ainsi les développements spécifiques sur votre back-end et vous facilitez la montée en version de votre plateforme. 

Il permet de créer une expérience utilisateur adaptée

Une bonne expérience client passe notamment par un bon niveau de personnalisation. Avec le headless commerce, les développeurs front-end ne sont plus limités par des modèles, des langages et des thèmes. Il sera donc plus facile de faire parler votre créativité et d’affirmer votre identité visuelle. Cette personnalisation très poussée marquera les esprits des visiteurs de votre site et vous permettra d’améliorer votre taux de conversion

Il favorise l’omnicanalité

Nous l’avons vu précédemment, ce sont les API qui transfèrent les informations stockées dans la base de données vers le ou les front-end. Une seule donnée peut alors être traitée différemment selon les appareils (en ligne et en magasin) choisis pour s’adapter aux utilisateurs. De plus, vous gagnerez en fluidité pour intégrer de nouveaux supports au schéma existant !

Il est sécurisé

La séparation du back-end et du front-end est un atout pour maîtriser au mieux les attaques extérieures menées sur votre front-end. Effectivement, le back-end est moins exposé et la base de données est mieux protégée. On observe également une meilleure résilience sur ces types de structure face aux attaques DDoS (Distributed Denial of Service).

Comment mettre en place ce type de structure ? 

Avant de vous lancer dans un chantier de headless commerce, il est essentiel de comprendre si ce type d’architecture est adapté à votre plateforme e-commerce

Le headless s’adresse particulièrement aux e-commerçants : 

  • de tout type de secteur d’activité,
  • possédant un système d’information adapté aux interconnexions par API,
  • capables de former leurs équipes techniques,
  • souhaitant obtenir plus de flexibilité sur la partie conception graphique (front-end),
  • ayant une ambition d’omnicanalité
  • ayant fait le choix d’adopter une solution de PWA (Progressive Web App) pour offrir une expérience similaire à une application mobile.

    headless commerce site e-commerce

    Une fois que vous êtes sûrs d’opter pour une technologie headless, vous devez savoir que deux options de modèle s’offrent à vous : le headless en open source et le headless en SaaS. Afin de guider votre choix, prenez en compte leurs avantages et leurs inconvénients et choisissez le modèle qui répond le mieux à vos besoins. 

    Open sourceSaaS
    Avantages - code source modifiable
    - multiples possibilités de personnalisation
    - large communauté d’éditeurs et de concepteurs de modules sur laquelle
    s'appuyer
    - grande autonomie
    - moins d’interventions des équipes IT
    - économie de temps dans la gestion de la plateforme
    - accélération du time-to-market
    - supports et mises à jour
    gérés par l’éditeur
    Inconvénients- mobilise des acteurs spécifiques
    pour intervenir sur la plateforme
    - time-to-market plus long qu’en SaaS
    - support d’éditeur inclus, mais pas d’automatisation des mises à jour
    - code source non modifiable
    - personnalisation limitée
    - pas de communauté sur laquelle s’appuyer
    - dépendance envers la roadmap de l’éditeur

    Enfin, choisissez la solution qui vous permettra de créer votre structure headless. Parmi les acteurs du marché, vous trouverez notamment :

    • Adobe Commerce (Magento), le leader du marché. Cette solution propose les fonctionnalités les plus riches et un écosystème très important. Elle propose d’autres avantages comme : un back-end très simple à prendre en main, des API robustes et favorisant l’interconnectivité, une offre de PWA très intéressante…
    • OroCommerce, la plateforme dédiée au secteur BtoB. Cette solution open source offre une pluralité de fonctionnalités centrées sur le BtoB en back-end et la possibilité de se créer une vitrine personnalisée en front-end.
    • BigCommerce, la plateforme de SaaS centrée sur l’expérience client. Avec cette solution, la gestion de plusieurs boutiques sur différents front-end est simplifiée. 
    • Commercetools, la solution SaaS pour créer des plateformes BtoB et BtoC en headless. Avec sa suite complète d’API flexibles, cette solution vous permettra de connecter aisément leurs outils au système d’information. 
    • Shopify Plus, la solution qui s’intègre à une pluralité de CMS. Son API, Shopify Plus Storefront, permet de concevoir des vitrines rapides et attrayantes sur divers supports.

    Choisir de construire sa plateforme e-commerce en headless nécessite de la préparation. Ne négligez pas les différentes fonctionnalités qui s’offrent à vous. Nous vous conseillons par ailleurs d’être accompagné par des experts du e-commerce pour bénéficier de conseils avisés en la matière. 

    Conclusion

    De plus en plus populaire, le headless commerce s’impose comme une solution de choix pour les e-commerçants souhaitant s’adapter rapidement et facilement aux mutations du digital et aux évolutions des modes de consommation. Cette approche bouleverse les codes traditionnels du e-commerce et représente un réel atout pour travailler l’expérience client sur votre plateforme. Elle est d’autant plus intéressante dans des contextes d’omnicanalité, puisque le traitement de la donnée est simplifié.

    Axel Léauté
    À propos de l'auteur
    Axel Léauté
    Responsable d’offre e-commerce / Agence Dn’D

    Depuis 2004, l’Agence Dn’D conseille et accompagne les entreprises du BtoB et du BtoC (luxe, retail, industrie, grande consommation…) dans leur stratégie online.

    Partager cet article
    TwitterFacebookLinkedInCopy Link

    Écrire un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ces articles pourraient
    vous intéresser