Conseils e-commerce

Revenue-Based Financing, un financement adapté au e-commerce

Par Sophie Meyer le 20 janvier 2022/ Temps de lecture : 5 minutes

Les entreprises du digital, notamment en phase de création et de développement, font face à un problème majeur : l’accès au financement.

Si le prêt bancaire et la levée de fonds ne sont pas à proscrire, leur complexité et leur rigidité poussent les entrepreneurs à se tourner vers des modes de financement alternatifs, tels que le Revenue-Based Financing (RBF).

Silvr, leader européen du RBF, vous dit tout ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle solution de financement.

 

Le e-commerce : une activité difficilement finançable par les méthodes traditionnelles

Jusqu’à aujourd’hui, les entreprises du digital étaient mal servies par les options de financement et avaient le choix entre l’emprunt bancaire ou l’equity financing. Mais les banques préfèrent financer des actifs et demandent de nombreuses garanties, tandis que la levée de fonds est coûteuse et ne convient pas à toutes les entreprises. Globalement, il était très compliqué de financer la création d'un site e-commerce ou son développement. 

Il existe désormais une troisième voie, basée sur la performance des entreprises. Cela s’appelle le Revenue-Based Financing (RBF), ou “financement basé sur les revenus”. 

revenue based financing

 

Les avantages du Revenue-Based Financing

Née en 2015 au cœur de la Silicon Valley et très vite adoptée par la scène "tech” du nord des Etats-Unis, cette nouvelle forme de financement est aujourd’hui accessible aux start-up européennes. Silvr a déjà accompagné une centaine de jeunes entreprises en Europe pour des montants compris entre dix mille et dix millions d’euros. 

Le RBF, parfois appelé Revenue Based Finance, présente trois avantages : 

  • Rapidité : les fonds sont débloqués sous 24 à 48 heures ;
  • Caractère non-dilutif : vous restez seul maître à bord de votre entreprise, car vous n’ouvrez pas votre capital à des investisseurs ;
  • Flexibilité : les remboursements sont calibrés sur le chiffre d’affaires réalisé. 

Cette avance immédiate sur les ventes futures convient tout particulièrement aux start-up dont les revenus sont prédictifs, qu’il s’agisse de SaaS, de marketplaces ou de sites e-commerce.

Nul besoin de présenter un Business Plan ou une table de capitalisation pour obtenir le financement : une simple analyse de vos performances de vente via votre plateforme e-commerce, Google Analytics, votre solution de facturation (ChargeBee) ou votre solution de paiement (PayPlug) suffit. 

Sur des marchés où les primo-entrants prennent un avantage certain, ces start-up doivent accélérer leurs campagnes d’acquisition clients et ne peuvent se permettre d’attendre leurs revenus futurs. D'où l'intérêt du RBF, qui offre une trésorerie immédiate - moyennant une commission de 6 à 10% sur les montants reçus.

revenue based finance

 

Une méthode particulièrement adaptée aux activités e-commerce

L’un des premiers axes qui permet aux e-commerçants d’accélérer leur croissance, c’est le marketing d’acquisition. Grâce au RBF, de nombreux entrepreneurs ont pu investir dans des campagnes et doubler leur chiffre d’affaires en quelques mois. C’est notamment le cas de French Bandit et Almé Paris.

 

L’histoire de French Bandit, la marque petwear nouvelle génération

French Bandit, c’est la marque d’accessoires pour chien et chat nouvelle génération créée par Mathieu Even. Elle offre le confort et la solidité dont les animaux ont besoin, sans négliger le style !

Pour passer au niveau supérieur, la boutique a décidé de faire appel à Silvr pour financer ses campagnes d’acquisition. Grâce au RBF et à la flexibilité du remboursement calculé sur le chiffre d’affaires, Mathieu s’est rendu compte qu’il pouvait largement augmenter ses budgets marketing tout en dégageant suffisamment de trésorerie pour acheter de nouveaux produits. 

Dès le premier financement, la marque a doublé son chiffre d’affaires et Silvr l’accompagne désormais depuis plusieurs mois dans le financement de ses campagnes d’acquisition. 

nouvelle forme de financement

 

Almé Paris, la marque française pour toutes les morphologies

Fondée par Emmanuelle Szerer en 2016, Almé Paris est une marque de vêtements adaptés à toutes les femmes, avec des tailles allant du 36 au 54. 

À ses débuts, elle a mis en place un système de pré-commandes pour des raisons financières. Ce système lui permettait d'identifier les pièces qui plaisaient le plus, mais au bout d’un certain temps, il a fallu passer à la vitesse supérieure. 

Grâce à la plateforme de financement Silvr, Almé Paris a pu augmenter les quantités achetées et accélérer sa croissance. Stratégiquement, elle a commencé par un petit budget pour tester ses campagnes publicitaires et analyser le ROI généré. Au total, Silvr a financé plusieurs centaines de milliers d’euros et a permis à Almé d’enregistrer une croissance de +600% en 2021

chiffre d'affaires

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, le Revenue-Based Financing s’impose comme la première alternative à l’emprunt bancaire et à l’equity pour les entreprises du digital. Une solution basée sur les revenus prédictifs qui permet à toute société de palier son manque de trésorerie, et de mettre en place des campagnes d’acquisition performantes dès ses débuts.

Silvr, pionnier du RBF en France, a développé un Operating System qui permet aux entreprises du numérique d’accéder en moins de 24 heures à une partie de leur chiffre d’affaires futur.

Le financement repose sur Silvr Analytics, une plateforme technologique se connecte à vos logiciels (Analytics, CMS, PSP, solutions de facturation, régie publicitaires) et à vos comptes bancaires professionnels (via la DPS2) afin d’évaluer vos performances passées et prédire vos performances futures.

Catégorie d'article : Conseils e-commerce

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Black Friday & Noël : 9 conseils pour préparer votre site
Comment choisir les bons mots-clés pour référencer ses vidéos YouTube ?
Comment PayPlug simplifie le paiement fractionné pour l'ECF

0 commentaire

New call-to-action