Conseils e-commerce

Comment faire une étude de marché pour votre projet e-commerce ?

Par Chaimae Echoufi le 04 mars 2022/ Temps de lecture : 6 minutes

L’étude de marché est un outil qui aide l'entrepreneur à évaluer la faisabilité de son projet commercial. Elle permet notamment de mettre en évidence une niche en déclin, une activité non-viable ou encore un marché très concurrentiel qui n’offre pas de place pour un nouvel entrant.

Pour répondre à ces objectifs, l’étude de marché doit contenir un maximum d’informations de qualité sur différents éléments essentiels. 

Ces récentes années, la crise sanitaire a transformé les modes de consommation en France. Hostinger, solution d'hébergement web, revient dans cet article sur l'état du e-commerce en 2022 et vous livre ses astuces pour réussir votre étude de marché.

comment faire une étude de marché pour un e-commerce

 

Les dernières tendances marché du e-commerce

D'après le dernier rapport de la Fevad, les ventes en ligne ont dépassé les 129 milliards d’euros en 2021, ce qui représente une progression de 15% en un an. Cette croissance a notamment été portée par la reprise des ventes de services (+24%). Le e-commerce aujourd’hui, c'est 2,1 milliards de transactions, soit une hausse de 16% par rapport à 2020. Voyons maintenant dans le détail les évolutions à avoir en tête pour réussir le lancement de votre projet e-commerce.

 

Des habitudes d'achat qui évoluent

Les Français sont de plus en plus nombreux à acheter en ligne. Déjà en 2020, ils étaient près de 42 millions, soit 1,5 millions de plus par rapport à l’année 2019. À noter que plus de 17 millions effectuent leurs achats directement sur leur smartphone. 

En parallèle, les modes de paiement et de livraison ont beaucoup évolué. Le premier moyen de paiement étant la carte bancaire, utilisée par 80% des Français. Viennent ensuite les portefeuilles électroniques avec une part de 11%.

Quant aux modes de livraison, la réception à domicile demeure la plus courante (86%), suivie par les points relais (64%). Enfin, le click & collect a été particulièrement apprécié pendant les temps de confinement, ayant conquis plus de 40% des acheteurs. 

 

Une hausse du nombre de sites et des secteurs porteurs

On dénombre aujourd'hui 200 100 sites marchands actifs en France, soit une hausse de 11% par rapport à 2020. Un chiffre qui s'accompagne d'un plus grand nombre de clients enregistrés sur Amazon, Fnac, Cdiscount, E.Leclerc et Veepee.

Les types de produits les plus consommés sont non-alimentaires : on observe ainsi une progression des ventes dans le secteur Mobilier-Décoration (18%), Mode (6%) et Produits grande consommation (6%). Les ventes dans la Beauté, qui avaient le plus fortement progressé en 2020, sont en recul avec -3%.

Le montant moyen d’une transaction est en baisse mais reste au-dessus de son niveau d’avant-crise (+1,8% vs 2019).

New call-to-action

 

La digitalisation des commerces de proximité

Une autre conséquence directe de la crise sanitaire est l’accélération de la digitalisation des commerces de proximité. Les consommateurs ont ainsi pu expérimenter de nouveaux services et sont encore plus ouverts aujourd’hui à cette dynamique omnicanale. De fait, 68% des acheteurs en ligne souhaitent que les commerces de proximité offrent la possibilité de passer commande sur Internet. 

 

Comment faire une étude de marché pour votre site e-commerce ?

Pour réaliser l'étude de marché la plus significative possible, vous devez tenir compte de plusieurs aspects : les grandes tendances du marché, le potentiel commercial du secteur visé, les attentes des consommateurs, sans oublier la concurrence déjà positionnée.

Revenons en détail sur chacun des éléments à intégrer dans votre étude pour réussir le business plan de votre projet e-commerce :

 

Réaliser un état des lieux du marché

Lors de la création d’une entreprise digitale, la première chose à faire pour réaliser son étude de marché est de récolter des informations macro-économiques pour identifier les grandes tendances du marché ciblé ainsi que les concepts populaires.

Pour cela, vous devez prendre en compte :

  • Le chiffre d’affaires global du e-commerce ;
  • Le chiffre d’affaires de la niche de votre choix (technologie, modes, voyages, loisirs, etc.) ;
  • La part des ventes sur ordinateur, mobile et tablettes en e-commerce, et plus particulièrement dans votre secteur d'activité ;
  • Le type de site e-commerce qui enregistre le plus fort taux de croissance dans ce secteur ;
  • Le chiffre d’affaires prévisionnel de votre future entreprise ;
  • La réglementation qui régit le commerce en ligne (Code de commerce, RGPD et DSP2 notamment).

Les informations recueillies vous donneront une meilleure visibilité du marché du e-commerce. Vous serez ainsi plus à même d'appréhender les caractéristiques et les enjeux de votre projet de création de site. Veillez à privilégier les données récentes, car le e-commerce est un secteur dont l’environnement varie rapidement.

 

Analyser le profil de votre cible

Vous pouvez mener une étude encore plus approfondie en analysant les données micro-économiques. Autrement dit, des informations sur votre cible, ou buyer personae

Pour cela, répondez aux questions suivantes : 

  • À quel public s’adresse mon offre ?
  • Quelle est la moyenne d’âge de vos acheteurs potentiels ?
  • À quelles catégories socioprofessionnelles appartiennent-ils ?
  • Quels sont leurs revenus moyens ?
  • Quelles sont leurs habitudes d’achat sur mobile et sur ordinateur ?
  • Combien de personnes sont susceptibles d’acheter mon produit ?
creation d'entreprise

 

Étudier la concurrence

Une étude de marché réussie doit prendre en compte les différents acteurs déjà présents. Pour ce faire, vous devez identifier vos principaux concurrents directs et indirects et analyser leurs stratégies commerciales.

Voici une liste de questions que vous pouvez vous poser :

  • Qui sont vos concurrents ?
  • Quelles sont leurs offres ?
  • Quel est leur chiffre d’affaires ?
  • Combien de visites mensuelles reçoivent-ils sur leur site ?
  • Quelles sont leurs spécificités ? 
  • Quelle est leur politique de prix ?
  • Sur quelle cible se focalisent-ils ?
  • Quels sont leurs avantages concurrentiels ?
  • Quelles stratégies de communication mettent-ils en œuvre ?

Cette étude vous permettra de mettre en évidence les bonnes et les mauvaises pratiques du marché. Elle vous aidera également à vous positionner en créant la différence sur votre marché. C’est aussi l’occasion pour vous d’innover !

 

Sonder vos futurs clients pour connaître leurs attentes

C'est le dernier élément à prendre en compte, et non des moindres. L’enjeu est d’identifier les besoins et attentes de vos clients potentiels ainsi que leurs habitudes de consommation, afin de leur proposer un service sur-mesure. Cela vous permettra également de savoir si votre concept aura du succès auprès de votre cible et quelles fonctionnalités intégrer.

Pour y parvenir, vous devez interroger des utilisateurs afin de mieux les cerner. Deux choix s’offrent à vous : 

  • L’étude quantitative : elle convient à un concept peu innovant. Vous pouvez créer un formulaire en ligne et le partager sur différents canaux (e-mail, réseaux sociaux, forums) afin d’obtenir un maximum de réponses sans débourser des sommes d’argent importantes ;
  • L’étude qualitative : elle convient à un concept très novateur. Certes, le nombre de personnes interrogées sera plus faible, mais vous réaliserez des entretiens plus longs et vous aurez des réponses plus précises. 
réaliser une étude de marché

 

Pour conclure

N’oubliez pas que c’est à vous de vous adapter à votre marché et non l’inverse. Il vous incombe donc de trouver les meilleures solutions pour répondre aux attentes de votre cible. Votre idée doit nécessairement répondre à un besoin existant.

Catégorie d'article : Conseils e-commerce

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Plantes pour tous : une croissance saine grâce aux bons outils de pilotage
Shopify : ce qu’il faut savoir sur la mise à jour des plateformes de paiement
Comment gérer ses paiements fournisseurs selon les délais prévus ?

1 commentaire

New call-to-action