Tendances

Le commerce en ligne en 2022 : vers un nouveau paradigme

Par Roxane Tranchard le 24 mai 2022/ Temps de lecture : 4 minutes

L’e-commerce se porte très bien. En moyenne, les Français ont réalisé 51 achats en ligne au cours de l'année 2021 (Fevad et Médiamétrie). C’est 15% de plus qu’en 2020 ! Plutôt que d’attirer votre attention sur les recettes de ce succès, nous vous proposons un rapide tour des transformations du commerce en ligne dont nous sommes à la fois acteur et témoin, ainsi que des éclairages apportés par des cas concrets de commerçants. C’est parti ?

 

La force du  commerce en ligne repose sur les rencontres.

Dans les premiers temps du commerce électronique, il était jugé trop virtuel, élitiste et éloigné de nos quotidiens. Maintenant qu’il fait partie du paysage économique mondial et que de nombreux entrepreneurs ont étendu leur présence en ligne, on peut tirer de nouveaux constats, notamment sur la vraie nature de l’e-commerce : 

N°1 : En fait, se lancer avec succès et exister sur le long terme est plus facile qu’il n’y paraît : de nombreuses plateformes e-commerce existent aujourd’hui. Il suffit de connaître ses besoins et ceux de ses clients pour faire le bon choix. Bien souvent, aucune compétence technique n’est nécessaire pour ouvrir un site en ligne. Il en va de même pour encaisser des paiements par carte, piloter son activité ou encore personnaliser l’expérience de ses clients  : toutes ces tâches sont rendues possibles par une palette d’outils accessibles à tous, sans compétences techniques particulières.

Prenons l’exemple de Nénés Paris, une marque de lingerie féminine écoresponsable. Elle a choisi (entre autres) Shopify, PayPlug et Agicap pour gérer et piloter son activité de la manière la plus simple possible. 

 

accompagnement commerce en ligneJuliette Petit, associée et CEO de la marque, reconnaît volontiers que “le paiement et la trésorerie ne sont pas son métier à la base”, mais qu’elle s’en sort très bien en s’appuyant sur des outils qui facilitent sa prise de décision opérationnelle et ne nécessitent pas de compétence technique particulière.

En savoir plus sur l’histoire de Nénés Paris

 

N°2 : il existe de nombreux moyens pour les e-commerçants de rester connectés entre eux : le paysage français compte aujourd’hui pas moins de 15 événements répartis sur le territoire auxquels les commerçants peuvent participer pour échanger avec leurs pairs, des partenaires investis, des observatoires et chambres de commerce pour mieux comprendre les comportements des consommateurs, les enjeux et nouveautés de leur secteur.

N°3 : ces rencontres leur permettent de pérenniser leur activité. Il suffit parfois d’une seule conversation pour qu’un partenariat entre deux marques à succès se concrétise et donne naissance à un nouveau produit. Dans d’autres cas, c’est la visite d’une boutique qui vient donner l’idée à un commerçant d’y revendre ses propres collections. Une chose est certaine, étendre son réseau permet d’ouvrir de nouvelles perspectives commerciales. 

Au départ, en 2016, Soi Paris s’appuyait sur des pop-up stores pour développer son activité. En 2018 les fondatrices ont ouvert un premier magasin. Maintenant, elle s’appuient en plus sur une trentaine de revendeurs. Une affaire de rencontres, on vous dit. 🙂

En savoir plus sur Soi Paris

 

Le commerce en ligne nous rapproche les uns des autres.

Le commerce en ligne rapproche les pays entre eux : 64% des commerçants français sont présents à l’international (Fevad 2022). Il nous donne à connaître et apprécier d’autres cultures, depuis chez nous.

C’est aussi un bon moyen d’attirer l’attention sur des savoirs-faire locaux, de transmettre des passions d’une génération à l’autre.

La maison Nicolas Alziari illustre la force de ce partage : cette marque niçoise, présente dans la région depuis les années 90 est progressivement devenue une référence de son secteur, d’abord en France et maintenant dans le reste de l’Europe, en s’appuyant sur sa présence en ligne.

En savoir plus sur la trajectoire de ce marchand

 

L’e-commerce, au-delà du commerce.

 

commerce de proximitéCes cinq dernières années, les e-commerçants sont devenus des meneurs de changements : en matière d’innovation sur le packaging, d’économie circulaire ou encore de recours aux circuits courts. Les français ont d’une manière général beaucoup d’attentes là-dessus et les e-commerçants ne déçoivent pas. Par exemple, 67% des e-acheteurs déclarent qu’il est plus simple de trouver des produits issus de l’économie circulaire sur Internet qu'en magasin !

Vracn’Roll effectue ses livraisons en vélo ou en voiture électrique, La Lessive de Paris utilise un système de bouteilles consignées et Altermundi prend des engagements aussi bien environnementaux que sociétaux en favorisant la fabrication solidaire et lla revente de produits construits à partir de matériaux renouvelables. Il y a tant d’autres marques qui apportent aussi leur pierre à l’édifice !

 

Chez PayPlug, nous encourageons particulièrement les commerçants qui révolutionnent leur secteur et influencent in fine toute la société, car nous aussi, nous voyons le commerce en ligne comme un point de départ : vers la création d’un nouveau réseau, la naissance de partenariats, la création de nouvelles habitudes de consommation, voire de modes de vies ! Envie d’en discuter ?

Contactez-nous !

Catégorie d'article : Tendances

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Order Management System : la solution pour rester compétitif
La checklist pour digitaliser son point de vente (et son restaurant !)
L’attribution marketing, un atout pour les boutiques en ligne

0 commentaire