xYou are currently visiting Payplug website in french.Go to english version

Que retenir de la première édition du Club de la Performance ?

Avatar
Publié le 17 novembre 2023 par Alison Giansetto
Temps de lecture : 8 minutes

Mercredi 11 octobre s'est tenue la première édition de notre événement inédit dédié à la performance des paiements.

Le temps d’une matinée, nous avons convié dans nos locaux 30 commerçants de haut vol tels que Deezer, ESW ou encore Veepee, afin d’échanger sur les sujets clés du paiement en ligne.

Comment définissons-nous la performance des paiements ? Quelles sont les tendances en la matière ? 

Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à retenir du Club de la Performance !

Club de la performance

La performance des paiements chez Payplug

Comme l’illustre notre SVP Sales, Benjamin Tuloup  : 

Nous définissons ainsi la performance par notre capacité à booster les résultats de nos marchands sur toute la chaîne de paiement, et en particulier sur le marché français. Comment ? Notamment grâce à notre expertise en matière de lutte contre la fraude et à nos connexions directes avec le Groupe BPCE et le réseau de cartes CB.

Détaillons davantage ce que cela signifie en matière de fraude, d’acceptation et d’autorisation des paiements :

Une gestion de la fraude optimisée

En 5 ans, le taux de fraude des paiements en ligne a chuté de 33% en France1 et la Directive sur les Services de Paiements 2 (DPS2) joue un rôle dans l’obtention de ce résultat. Malgré tout, les conséquences de la fraude restent trop importantes : près d’1 milliard d’euros de dommages en 2022, dont 35% générés par carte1.

De nouveaux comportements frauduleux voient le jour, contournant l’usage du 3-D Secure et obligeant ainsi tous les acteurs de l’écosystème à s’adapter face à ces risques. 

Maîtriser sa fraude est donc devenu un enjeu continu pour les marchands afin de se prémunir de risques financiers, mais également d’ouvrir la voie vers plus de frictionless. 

En ce sens, nous adoptons une stratégie dédiée pour les commerçants souhaitant optimiser leur parcours sans friction. Grâce à une analyse de la fraude effectuée sur toute la chaîne de paiement, nous bénéficions d'une vision globale propice à actionner les bons leviers pour maximiser la performance de nos marchands.

Des parcours de paiement sans friction 

Sous réserve de l’atteinte d’un taux de fraude minimum, Payplug offre la possibilité aux commerçants d’intégrer deux programmes : 

  • FastPass, un protocole de connexion unique qui garantit jusqu’à 98% de demandes de frictionless acceptées sur les cartes bancaires émises par le Groupe BPCE2 (soit 20% du trafic français)3.
  • Low Risk Merchant Program (LRMP) proposé par CB, qui permet d’atteindre plus de 95% de demandes de frictionless acceptées auprès des autres banques françaises4 (hors Groupe BPCE).

Une maximisation de l’autorisation des paiements 

Suite à l'authentification, Payplug propose des systèmes de redondance maximisant les chances de réussite en matière d'autorisation des paiements.

Grâce à notre système “Retry E-RSB”, nous pouvons rejouer les transactions refusées par la banque émettrice sans générer de coûts supplémentaires. En cela, nous récupérons en moyenne 4% des autorisations rejetées2.

Une performance délivrée simplement 

Du fait de nos intégrations à de nombreux prestataires de paiement, le déploiement de notre solution ne nécessite pas de développement technique.

Les marchands peuvent donc bénéficier de notre expertise grâce à une seule intégration API en passant par les orchestrateurs. De même que d'autres prestataires de paiements profitent de notre solution en marque blanche.

Comprendre les rouages de l’authentification forte et simplifier la validation des transactions sont aujourd’hui des enjeux clés pour développer son activité e-commerce.

Jérôme Duclos, VP Country Director France chez ESW

Cas d’usage Allopneus : le résultat de 8 ans de collaboration 

Maxime Benjac, Directeur Digital e-commerce d’Allopneus et Pedro Rodrigues, Customer Success Manager chez Payplug, sont revenus sur les succès d’une collaboration qui illustre parfaitement notre définition de la performance des paiements en ligne.

Marque française spécialisée dans la vente de pneus en ligne, Allopneus a optimisé l'acceptation de ses paiements de moins de 250€ grâce à l'accompagnement de Payplug. En ce sens, le marchand a pu bénéficier de plusieurs solutions :

Fraud premiumLRMPFastPass
Le principe :Un accompagnement dédié et des outils d’analyse de pointe qui limitent la fraude et optimisent le frictionless.Un programme proposé par CB pour booster l’acceptation des demandes de frictionless sur le réseau Carte Bancaire.Notre programme qui maximise l’acceptation des demandes de frictionless sur les cartes émises par le Groupe BPCE
Les résultats depuis la mise en place des solutions :+13 points de demandes de frictionless2.+3 points d’acceptation nette sur les transactions CB2.+4 points d’acceptation nette sur les transactions du Groupe BPCE2.

Ces résultats confirment que l’approche Payplug est la bonne pour Allopneus.

Maxime Banjac, Directeur Digital e-commerce chez Allopneus

Club de la Performance

Les grandes tendances du paiement décryptées par nos experts

La matinée a également été rythmée par cinq ateliers thématiques qui ont permis aux marques présentes d’échanger entre pairs sur des problématiques clés :

La fraude est-elle vraiment derrière nous ?

La DSP2 a pu prouver son efficacité à bien des égards, notamment avec l’authentification forte obligatoire pour toutes les transactions (hors cas d’exemption). Pour autant, le recours au 3-D Secure ne se révèle pas suffisant pour lutter pleinement contre la fraude.

Trois constats sont à retenir : 

  1. 1. La notion de transfert de responsabilité soulève de nouveaux enjeux. Avant la mise en application de la DSP2, un marchand évaluait son niveau de fraude à partir des impayés reçus. Aujourd’hui, comme la banque émettrice en assume majoritairement la responsabilité, le taux d’impayés des commerçants se réduit. Malgré tout, le compteur de fraude des marchands continue de tourner, entraînant avec lui une perte de confiance progressive des émetteurs dans les choix des commerçants. 

  1. 2. Les échanges entre les acteurs de la chaîne sont essentiels afin de lutter efficacement contre la fraude. Sans cela, les marchands ne peuvent pas adapter leur stratégie efficacement : les cas de friendly fraud en sont un parfait exemple.

  1. 3. En plus de se prémunir des tentatives de fraude et des impayés, une totale maîtrise de la fraude permet d'ouvrir aux commerçants la voie vers plus de frictionless.

L’orchestration des paiements est-elle une solution adaptée à tous ?

Dans une logique de stratégie multi-PSP, les orchestrateurs permettent aux commerçants de : 

  • Réduire leurs coûts en évitant les intégrations multiples et la gestion directe de plusieurs PSP ;
  • Faciliter leur expansion à l’international ;
  • Bénéficier d’une performance des paiements localisée, tirant profit des atouts de chaque PSP. 

De plus, la valeur de l’orchestration réside également dans l’intégration des acquéreurs à la stratégie de paiements. Il est nécessaire que les commerçants puissent échanger avec les PSP afin de booster véritablement la performance de leurs paiements.

En tant qu’acquéreur, nous avons une responsabilité envers les marchands. Il est donc indispensable qu’ils puissent nous solliciter en direct.

Bénédicte Brie, Head of Partnerships chez Payplug

Quelles sont les tendances dans le domaine des marketplaces ?

À l’origine, les marketplaces étaient envisagées comme des relais de croissance pour lancer une nouvelle activité. Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de sites e-commerce dont le business model est désormais très dépendant de leur marketplace.

Du fait de ce constat, les marques cherchent à optimiser leur efficacité opérationnelle en spécialisant les fonctions. À l'image des leaders de l'e-commerce, le paiement se dissocie de la tenue de compte et le modèle de paiement pay-in / payout gagne ainsi en popularité chez les marketplaces. 

Comment cela se matérialise-t-il ? Au niveau de l’acquisition des flux, les marketplaces maximisent l’acceptation des paiements en faisant appel à plusieurs PSP (pay-in). Pour le reversement des fonds aux revendeurs, les marketplaces simplifient la gestion de leurs comptes en ayant recours à un unique partenaire PSP (payout). 

Cependant, à l’image de l’orchestration, la stratégie à adopter dépend des besoins de chaque entreprise.

Conclusion

Merci à l’ensemble des participants d’avoir fait vivre cette première édition du Club de la Performance. 

Avec 100% de participants souhaitant revivre l’expérience, nous avons déjà hâte d’être à la prochaine édition !

Vous souhaitez des conseils spécifiques pour améliorer votre performance de paiement ? N’hésitez pas à contacter nos équipes :

1. Source : OSMP Rapport annuel 2022. 2. Données Payplug 2023 3. Données 2022 - BPCE Payment Service. 4. Données CB 2023

Partager cet article
TwitterFacebookLinkedInCopy Link

Ces articles pourraient
vous intéresser